Quel prix pour un abri de piscine ?

L’installation d’un abri de piscine est un investissement qui, au-delà de ses avantages pratiques, peut rehausser l’esthétique de votre espace extérieur tout en prolongeant la saison de baignade. Toutefois, face à l’éventail de choix disponible sur le marché, la question du coût peut rapidement devenir un casse-tête pour de nombreux propriétaires. Le prix d’un abri de piscine ne se détermine pas au hasard.

Sommaire de l'article

Les différents éléments qui déterminent le prix d’un abri de piscine

La hauteur de l’abri

  • Un abri bas offre une protection minimale et est généralement moins cher. Comptez à partir de 5 000 € hors pose.
  • Un abri haut transforme la piscine en un espace presque fermé, augmentant le coût mais offrant la possibilité de se déplacer librement.
  • Un abri mi-haut permet un peu plus de mouvement autour de la piscine sans pour autant offrir la liberté complète d’un modèle haut. En termes de prix, l’abri mi-haut est généralement positionné entre l’abri bas et l’abri haut.

Le système d’ouverture

  • Un abri de piscine télescopique : Plus cher en raison de sa flexibilité d’ouverture et de fermeture.
  • Un abri relevable : Le mécanisme de levage peut augmenter le coût.
  • Un abri coulissant : Moins coûteux, mais souvent moins flexible.
  • Un abri fixe : Bien que permanent, il est plus abordable en termes de coût initial.

La forme de l’abri

Les modèles standards qui suivent les formes les plus communes, comme les abris rectangulaires ou ovales, sont moins chers, car ils sont produits en série et ne nécessitent pas de modifications spécifiques. Les abris de piscines sur mesure, conçus spécifiquement selon les besoins et les préférences du client nécessitent souvent une étude préalable, une conception personnalisée et une production adaptée. Ce processus peut augmenter le coût.

Le type de piscine

Selon la nature de votre piscine, le coût de l’abri variera.

  • Piscines hors-sols : Ces piscines, généralement montées au-dessus du niveau du sol, nécessitent des abris plus simples et moins coûteux. Ils sont légers, faciles à installer et adaptés à la forme standard des piscines hors-sol, ce qui les rend moins chers.
  • Piscines enterrées ou semi-enterrées : Ces piscines requièrent des abris plus sophistiqués. Ces structures doivent être conçues pour résister aux éléments, protéger efficacement la piscine et parfois s’adapter à des formes ou des dimensions spécifiques. De ce fait, elles sont plus robustes et donc plus coûteuses.

La permanence de l’abri

La durabilité et la permanence de l’abri influencent directement le coût.

  • Abris fixes : Ces abris sont conçus pour rester en place toute l’année. Robustes, résistants aux intempéries et souvent dotés de caractéristiques de sécurité, ils représentent un investissement plus important que les abris temporaires.
  • Abris saisonniers ou gonflables : Plus légers et destinés à une utilisation temporaire, ces abris sont généralement moins coûteux. Ils peuvent être installés pendant les mois où la piscine est utilisée, et rangés durant l’intersaison.

Les matériaux de construction

Chaque matériau a ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients qui se reflètent dans le coût.

  • PVC : Ce matériau est économique et léger. Cependant, il peut ne pas durer aussi longtemps que d’autres matériaux, en particulier sous une forte exposition au soleil.
  • Aluminium : Connu pour sa légèreté et sa durabilité, il est résistant à la corrosion. Bien qu’il soit plus coûteux que le PVC, il offre un bon rapport qualité-prix sur le long terme.
  • Acier : Extrêmement robuste, l’acier est souvent utilisé pour les abris de haute qualité. Cependant, il est plus lourd et peut nécessiter un traitement pour éviter la rouille.
  • Bois : Esthétiquement agréable, le bois offre une apparence naturelle à l’abri. Il nécessite toutefois un entretien régulier pour éviter la pourriture ou les infestations d’insectes. Son coût peut être plus élevé en fonction de l’essence choisie.
  • Vitrage : Le type de vitrage affecte non seulement l’apparence de l’abri, mais aussi son coût. Le polycarbonate et le plexiglas sont des alternatives moins coûteuses au verre minéral, mais le verre offre une meilleure clarté et durabilité.

Les options supplémentaires

Des éléments tels que la motorisation, l’isolation thermique, les systèmes d’aération, ou même des éclairages intégrés peuvent augmenter considérablement le prix d’un abri de piscine.

L’installation

Si vous optez pour une installation professionnelle, cela peut représenter un coût supplémentaire. Toutefois, certains abris en kit peuvent être installés par le propriétaire, ce qui peut réduire le coût.

À RETENIR

Il est important de noter que le prix varie fortement selon la région, la taille, l’implantation, et d’autres facteurs externes.

N’hésitez pas à demander votre devis auprès d’un concepteur/constructeur EuroPiscine !